Président des riches contre actionnaires de gauche

Dans son meeting de mercredi 27 mars 2012, François Hollande s’est en pris, une fois de plus, aux riches et aux rémunérations des patrons. Il a évoqué et violemment dénoncé le bonus de 16 millions d’€ qui vient d’être octroyé à Maurice Lévy, patron de Publicis, et en a profité pour marteler que Nicolas Sarkozy n’était que le président des riches.
Sa tirade lui est revenue en pleine figure comme un boomerang : le bonus a été voté par les actionnaires majoritaires, dont le plus important n’est autre qu’ Elisabeth Badinter, présidente du conseil de surveillance du groupe Publicis.
Elisabeth Badinter, encartée au PS, dont le mari est l’avocat Robert Badinter, ancien ministre de la justice de François Mitterrand, et ancien sénateur PS des Hauts de Seine.

Le couple ne s’est pas gêné pour faire part, aux proches d’ Hollande, de ce qu’il pensait de l’exemple choisi pour fustiger les riches. D’ autant plus, qu’Elisabeth Badinter a touché, le 30 juin 2011, 13 millions d’ € de dividendes, et se serait bien gardée de cette publicité.
François Hollande a été prié de mieux choisir ses cibles quand il veut démontrer que son principal ennemi est la finance. Cette passe d’armes en appelle d’autres et les électeurs pourront assister, comme spectateurs, au combat : président des riches contre actionnaires de gauche.

3 comments

  1. MEIRELES dit :

    En faite, c’est que ici sur ce type de débatte qu’on entend parles des vrais problèmes que la France vit en ce moment, parce que les médias on bénéficier de quelques niches fiscales accorder par ce gouvernement, due le silence de leur part.
    Donc, il va falloir taper fort ici sur internet, pour faire comprendre aux Français les vrais problèmes de la France.

  2. Remy dit :

    Toucher 13 M€ de dividendes dans une entreprise qui va bien n’a rien n’immoral, Le principe c’est de détenir une partie du capital, ce capital fait travailler des gens qui ont un savoir-faire pour apporter de la plus-value, à la fin de l’année les bénéfices sont partagés par les gens qui détiennent ce capital.

    Ce qui est immoral c’est le « capitaine d’industrie » qui touche un ‘golden parachute’ en quittant une boîte qu’il a mal géré (en gros le bateau coule et il saute dans une chaloupe avant les autres avec tout le paquet de brassières de sauvetage).

    Question si vous voulez creuser une piste dans le petit sillon que vous venez de creuser : Publicis => le rendement baisse mais la valeur monte fortement depuis un moment, pourquoi ?

  3. Beignet François dit :

    En fait, tout ceci démontre l’hypocrisie et le cynisme du Parti Socialiste depuis 1981. Les exemples ne manquent pas :
    – François Mitterrand, chantre de la Gauche avec plein d’amis d’extrême droite (Bousquet par exemple), fait monter Jean-Marie Le Pen, alors batteleur de foire quasi inconnu, pour surtout gêner la droite républicaine.
    – François Mitterrand qui se sert de l’argent des contribuables pour loger sa seconde famille, Mme Pingeot et sa fille Mazarine ensuite impos